10 ans d’étude des industries culturelles et créatives de la métropole toulousaine - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

10 ans d’étude des industries culturelles et créatives de la métropole toulousaine

L’AUAT publie une troisième étude en 10 ans sur les industries culturelles et créatives (ICC). Plongée dans ces condensés de connaissances détaillant l’un des moteurs de l’économie et de la connaissance du territoire toulousain.

10 ans d’étude des industries culturelles et créatives de la métropole toulousaine

L’AUAT publie une troisième étude en 10 ans sur les industries culturelles et créatives (ICC). Plongée dans ces condensés de connaissances détaillant l’un des moteurs de l’économie et de la connaissance du territoire toulousain. 

Combien d’emplois sont générés par les industries culturelles et créatives dans l’aire d’attraction de Toulouse ? Comment se situe Toulouse par rapport aux autres grandes métropoles de France ? Quels sont les secteurs les plus dynamiques ? Ces questions sont explorées depuis 10 ans par l’AUAT sur l’ensemble des secteurs artistiques et culturels. Tous mettent la créativité artistique au cœur de leur production (arts visuels, spectacle vivant, musique, cinéma, édition de livre…). Les études portent aussi sur les industries qui intègrent la créativité artistique pour partie dans leur production, comme l’architecture, le design et la mode.

Zoom sur l’emploi créatif toulousain

Présentée comme « en devenir » en 2011 lors d’une première étude de l’AUAT, les industries culturelles et créatives ont depuis pris une place croissante dans le dynamisme du territoire toulousain. La croissance continue de l’emploi généré en témoigne : 15 640 postes salariés privés en 2019, contre 11 460 en 2017 et 10 400 en 2011. Cependant, les ICC ont un poids limité dans l’économie locale (33 postes pour 1 000 contre plus de 40 pour Nantes et Montpellier notamment).

Deux sujets ont été approfondis en 2021 :

  • la répartition des fonds publics alloués aux producteurs locaux d’œuvres de cinéma et d’image animée.
  • la formation en cinéma d’animation et en jeu vidéo, avec une cartographie de l’offre sur la métropole ;

Une attention particulière a été accordée au film toulousain d’animation. Une série d’entretiens avec les responsables des principales sociétés de production a permis de mieux identifier les forces et faiblesses de cet écosystème. L’étude met aussi en lumière les facteurs pouvant influer favorablement ou défavorablement sur le développement de la filière.

Vincent Ance, chargé de projets à l’AUAT

Chiffres clés sur les industries culturelles et créatives

Dans la métropole toulousaine, 43% des effectifs salariés privés des ICC travaillent dans le multimédia, 16% dans les performances artistiques, 12% dans la publicité, 10% dans l’édition et autant dans l’architecture. Dans le Sicoval, il s’agit dans neuf cas sur dix d’emplois dans le multimédia alors dans le Muretain Agglo, un tiers est dans la mode et le textile et un quart dans la publicité. 

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier