Le bien commun territorial, pour des politiques innovantes - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Le bien commun territorial, pour des politiques innovantes

Le bien commun territorial, pour des politiques innovantes

À l’occasion de la 35e rencontre nationale des agences d’urbanisme, qui se déroulera à Paris les 17 et 18 novembre 2015, la FNAU a décidé de s’intéresser à un concept en renouveau, celui de « bien commun ». Cette notion, héritée de la gestion partagée de ressources agricoles, économiques ou culturelles, est récemment renouvelée par les démarches écologiques, numériques et les pratiques émergentes du « partage ».

L’aua/T s’implique tout particulièrement à la préparation de deux ateliers :

L’énergie : vers un nouveau modèle sociétal

Face à un épuisement des ressources naturelles avéré, la satisfaction des besoins en énergie devient aujourd’hui de plus en plus difficile et coûteuse, s’appuyant sur un système énergétique inadapté à la demande territoriale. La recherche d’un nouveau modèle de consommation est aujourd’hui en jeu : « comment consommer mieux avec moins d’énergie ? », dans la perspective de la future loi relative à la transition énergétique pour une croissance verte et la décentralisation des compétences « énergie ».
Plusieurs questions sont devant nous : Quels sont les nouveaux modèles de développement économiques induits par ce nouveau paradigme ? Comment les territoires peuvent-ils ou doivent-ils se les approprier ? Quelles nouvelles gouvernances territoriales sont susceptibles de se dessiner ? Enfin, quels sont les outils à développer pour accompagner les acteurs dans cette « r-évolution» ?

L’habitat, une ressource en partage

Dans un contexte de profonde mutation de la société et de montée des incertitudes, le logement plus que jamais participe du bien commun. S’il est reconnu comme un droit, celui-ci n’est pas assuré à tous. Les conditions d’accès au logement sont devenues inégalitaires et les stratégies individuelles dont il est l’objet peuvent renforcer les ségrégations. Comment l’action publique peut-elle contribuer à faire ou refaire du logement et de l’habitat une ressource relevant du bien commun ? À quelles conditions ? En mobilisant quels acteurs ? En ouvrant quelles scènes de débat et de coproduction ? En reconstruisant quelles solidarités pour y parvenir ? À quelles échelles ?
Trois temps associés chacun à un questionnement particulier rythmeront les échanges entre participants, experts et animateurs de cet atelier :
– Une place pour tous dans la ville ?
– Quelle place dans la ville pour les quartiers de la géographie prioritaire ?
– Le logement bien commun, une responsabilité partagée ?

Consulter le programme sur le site de la FNAU

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier