19 710 habitants supplémentaires par an dans l’aire urbaine de Toulouse - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

19 710 habitants supplémentaires par an dans l’aire urbaine de Toulouse

19 710 habitants supplémentaires par an dans l’aire urbaine de Toulouse

Selon les derniers résultats du recensement de l’Insee, 19 170 habitants supplémentaires par an ont été accueillis dans l’aire urbaine de Toulouse sur la période 2010 à 2015.

Cette évolution prolonge l’augmentation constante de l’accueil démographique constatée au sein de l’agglomération toulousaine et de son territoire d’influence depuis que le recensement « rénové » livre ses résultats. Pour mémoire, la croissance résidentielle s’établissait à + 16 080 habitants par an sur le premier cycle quinquennal du nouveau recensement, de 2006 à 2011, et à + 18 830 sur le précédent, de 2009 à 2014.

Cette progression s’observe dans d’autres grandes aires urbaines françaises de province, mais Toulouse demeure de ce point de vue l’une des plus dynamiques. En volume, elle se classe en deuxième position derrière l’aire de Lyon (+ 25 300 habitants par an) et devant celle de Bordeaux (+ 17 600 habitants par an). En variation relative, rapportant les évolutions au poids de population, les aires de Montpellier (+ 1,75 % par an) et de Nantes (+ 1,69 %) croissent plus vite que celle de Toulouse (+ 1,55 % par an).

L’accélération de la croissance se traduit par un renforcement de l’accueil résidentiel sur la ville centre (+ 6 030 habitants par an), en lien avec les nombreux programmes immobiliers réalisés sur la période. Renforcement qui s’observe également dans les 72 communes de la banlieue toulousaine, dont plus de la moitié affichent des taux de croissance supérieurs à 1,5 %. Les plus fortes progressions concernent Colomiers (+ 720 habitants par an), Balma (+ 470), Blagnac (+ 410), Ramonville-Saint-Agne (+ 370), Plaisance-du-Touch, Castanet-Tolosan et Cugnaux (+ 360 chacune).

Dans la couronne périurbaine, l’accueil résidentiel demeure important même s’il ralentit nettement. La croissance démographique est ainsi passée dans ce vaste territoire de + 8 040 habitants par an entre 2006 et 2011 à + 5 960 habitants par an entre 2010 et 2015.

insee_pop.png

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier