Coproduire la ville avec les individus - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Coproduire la ville avec les individus

Coproduire la ville avec les individus

Près de 800 personnes ont participé à la 36E Rencontre nationale des agences d’urbanisme qui s’est déroulée à Lyon du 19 au 21 octobre sur le thème de « l’individu créateur de ville ». 17 ateliers ont permis d’échanger entre élus, professionnels et habitants sur les manières de coproduire la ville et les territoires, entre autres à travers la mobilité, les espaces publics, l’utilisation du numérique et la valorisation des initiatives. Le thème retenu « l’individu créateur de ville » à travers les trois figures de l’usager, de l’habitant et du citoyen, est une belle initiative du réseau des agences d’urbanisme, montrant comment elles intègrent les évolutions de la société.

Remettre l’humain au coeur de l’urbain
Michel Le Faou, vice-président de la métropole de Lyon et président de l’agence d’urbanisme de Lyon, souligne qu’il faut éviter une métropole à plusieurs vitesses, mais construire une métropole inclusive avec l’adhésion des citoyens. Pour cela, il faut changer de modes de faire et intégrer l’effet de levier de la contribution citoyenne dans l’élaboration du projet métropolitain.
Jean Rottner, maire de Mulhouse et président de la FNAU, constate que la concertation a fait son temps, et qu’il faut aujourd’hui mettre les citoyens dans une posture contributive et non plus réceptive. Pour cela, il est de la responsabilité des élus de proposer un « écosystème de bienveillance et de confiance », pour une action publique renouvelée.
Cette proposition est corroborée par Jean-Paul Delevoye, président du CESE, qui constate que les citoyens ne veulent plus obéir, mais qu’ils veulent adhérer. Dans un présent compliqué, il faut leur donner le goût de l’avenir, susciter ce qu’il a appelé « une gourmandise du futur ».
(Retrouvez la vidéo de l’intervention de Jean-Paul Delevoye en ligne)

Les agences d’urbanisme, ingénierie de la mutation
Les récits individuels peuvent créer du commun, mais il faut savoir pour cela écouter, changer les outils de la connaissance pour intégrer les dimensions sensibles, mais aussi mettre en capacité les citoyens de mobiliser leur expertise d’usage et prendre des initiatives. Cela pousse les agences d’urbanisme à innover, à cultiver de nouvelles compétences, de nouveaux métiers, de nouveaux outils, de nouvelles méthodes, pour ne pas faire à la place mais avec des individus -acteurs du changement .
Pour tous, il apparaît que les agences d’urbanisme seront des outils pour la démocratie participative dans les années à venir. En tant que « boîtes à outils » des collectivités locales, elles sauront les accompagner dans ce changement profond de l’action publique.

(Source : Communiqué de presse de la FNAU)

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier