Les villes de l'Association du Dialogue métropolitain de Toulouse retenues par l'« Action cœur de ville » - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Les villes de l’Association du Dialogue métropolitain de Toulouse retenues par l’« Action cœur de ville »

Les villes de l’Association du Dialogue métropolitain de Toulouse retenues par l’« Action cœur de ville »

10 villes moyennes retenues dans le cadre du plan national « Action cœur de ville », au sein de l’Association du Dialogue métropolitain de Toulouse : Albi, Auch, Cahors, Carcassonne, Castres, Foix, Lourdes, Mazamet, Montauban et Tarbes.

Dans un contexte de perte de vitalité que connaissent de nombreux cœurs de villes, le gouvernement a engagé très récemment un plan en faveur de la redynamisation des villes moyennes, intitulé « Action cœur de ville ». Ce programme, qui trouve une traduction législative dans le projet de loi ELAN, devrait permettre aux villes moyennes de rayonnement régional (hors des périmètres des métropoles), de retrouver un meilleur équilibre et une attractivité notamment au niveau de leur centre-ville.

Un nouvel outil : l’Opération de Revitalisation de Territoire
Porté par l’État, avec l’appui de la Caisse des Dépôts, de l’ANAH et d’Action Logement, le plan a donc une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement.
D’une durée de 5 ans, il a comme vecteur principal un nouvel outil juridique : l’Opération de Revitalisation de Territoire (ORT) qui donne de la visibilité aux projets en définissant des périmètres prioritaires d’intervention et en constituant un guichet unique de mobilisation des acteurs et des ressources. La convention signée entre les différentes parties-prenantes du programme doit ainsi permettre de faciliter le travail des collectivités ciblées, d’inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes, et de favoriser le maintien ou l’implantation d’activités et d’équipements en cœur de ville, …

Une rapidité de mise en œuvre
Le plan proposé s’inscrit dans une logique d’intégration des actions, de modularité des outils et de subsidiarité du pilotage, sur fond de rapidité de mise en œuvre, puisque les premières conventions doivent être signées dès le mois de septembre 2018. Trois phases marquent ainsi le déroulement du programme : la phase de préparation de la convention cadre (3 prochains mois) ; la phase d’initialisation (réalisation des études, du projet de territoire et 1ères actions, jusqu’en début 2020) ; la phase de déploiement (réalisation des actions jusqu’en 2022).

Sur les 222 villes concernés à l’échelon national, 23 concernent la région Occitanie, et 10 le territoire de l’Association du Dialogue métropolitain de Toulouse. La mise en œuvre d’un tel dispositif constitue un enjeu majeur pour ces villes, qui d’ores et déjà se mobilisent. Et complémentairement, le Dialogue Métropolitain réfléchit en liaison avec l’État sur les possibilités de mutualiser certaines ressources, de partager un questionnement, des enjeux et axes de progrès et faire preuve de solidarité territoriale. A suivre …

Plus d’infos sur le site CGET

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier