Observatoire des loyers : les détails des résultats des 114 communes autour de Toulouse - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Observatoire des loyers : les détails des résultats des 114 communes autour de Toulouse

L’AUAT partage les détails de la contribution des 114 communes autour de Toulouse à l’Observatoire des loyers. Une mine d’informations sur les niveaux des loyers par localisation et par type de logement, en 2020.

Observatoire des loyers : les détails des résultats des 114 communes autour de Toulouse

L’AUAT partage les détails de la contribution des 114 communes autour de Toulouse à l’Observatoire des loyers. Une mine d’informations sur les niveaux des loyers par localisation et par type de logement.

Dévoilés en juillet 2021, les résultats de l’observatoire local des loyers signalaient une stabilité du loyer de marché médian, avec un coût de 11,3 €/m² hors charges pour les logements loués dans l’année dans l’agglomération toulousaine.

Les détails de ce millésime sont rendus accessibles par zones et types de logement dans une publication très complète, dont les résultats alimentent le site : www.observatoires-des-loyers.org

La campagne 2021 de cette enquête annuelle est en cours : elle est ouverte à la participation de tous.  

Chiffres clés 2020 des loyers de l’agglomération de Toulouse

Pour un nouveau locataire, le loyer médian des appartements d’une pièce (studios et T1) s’élève à 420 € hors charges, ce qui constitue un niveau de loyer légèrement supérieur à celui de 2019, pour une surface moyenne équivalente de 27 m².

Les T2 et T3 constituent 62% des logements locatifs privés dans l’agglomération de Toulouse. Pour ces deux catégories, les niveaux de loyers restent assez similaires à ceux de 2019, avec un loyer médian à 500 €/mois hors charges pour les T2 et 635 €/mois hors charges pour les T3. Ici encore, le centre-ville de Toulouse est le secteur le plus cher, les loyers décroissant avec l’éloignement.

Pour les appartements T4 et plus, le loyer médian atteint 830 €/mois hors charges. Des tensions persistent sur ces grands logements dans les zones centrales toulousaines, avec des biens plus rares et recherchés à la fois par les familles et les étudiants (colocation).

Les maisons de 4 pièces et plus ne constituent que 12% du parc locatif privé et sont plutôt situées dans les communes en périphérie de Toulouse. Pour cette catégorie, le loyer médian s’élève à 910 € mensuels hors charges, pour des biens assez hétérogènes (l’époque de construction, la surface de la maison et du terrain influent notamment sur les loyers).

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier