La place du parc récent sur le marché locatif privé - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

La place du parc récent sur le marché locatif privé

La place du parc récent sur le marché locatif privé

L’ANIL et la FNAU publient une analyse sur la place du parc récent sur le marché locatif d’appartements. Cette étude nationale met en lumière les loyers pratiqués sur le segment des appartements construits après 2005, généralement financés en recourant à des mécanismes d’incitations fiscales à l’investissement, principalement Scellier, Duflot et Pinel.
La comparaison des prix de location du parc récent à ceux des parcs locatifs de générations précédentes montre la façon dont la production récente contribue à la formation des prix du fait des volumes produits et des plafonds de loyers imposés.

Avec plus de 31 000 logements locatifs privés récents, Toulouse fait partie avec Lyon des deux agglomérations où la production de logements locatifs privés collectifs a été particulièrement soutenue ces 15 dernières années.

Comparativement à la période de construction précédente (1991-2005), comme dans la plupart des agglomérations, la production d’appartements locatifs privés s’est déplacée vers les communes périphériques (+ 11 points ; 42% de la production après 2005).
Dans l’agglomération toulousaine, les loyers des logements récents sont équivalents à ceux des logements locatifs de la période précédente, à structure comparable, c’est-à-dire pour un logement de même typologie, surface, gestion, période de construction et quartier.

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier