Patrice Rodrigues : « Repenser le centre-bourg pour conquérir les néo-Beauzellois » - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Patrice Rodrigues : « Repenser le centre-bourg pour conquérir les néo-Beauzellois »

Patrice Rodrigues : « Repenser le centre-bourg pour conquérir les néo-Beauzellois »

La commune de Beauzelle se prépare à repenser son centre-bourg et son utilité pour tous les habitants. L’enjeu est fort : relier l’écoquartier Andromède au cœur historique du village. Interview du maire Patrice Rodrigues.

Si vous deviez présenter la ville de Beauzelle à un potentiel nouveau résident, que diriez-vous ?

Beauzelle est une commune située à 10 km à l’Ouest de Toulouse. Elle comptait 600 habitants dans les années 70 et nous allons franchir le cap des 7000. L’esprit village y perdure, avec une vraie identité architecturale dans le centre-bourg, en bordure de Garonne. La commune allie tradition et modernité, avec d’un côté une partie pavillonnaire, historique, puis un écoquartier – Andromède -, à quelques stations de tramway du MEETT, le nouveau parc des expositions. La ville est à la fois collée à une zone verte de 20 hectares et à la zone d’activités du Garossos, accueillant commerces, artisans et petites entreprises. Le défi d’aujourd’hui est donc de créer du liant entre toutes ces composantes.

Carte montrant le périmètre de la commune de Beauzelle, son centre-bourg et l'écoquartier Andromètre
Schéma de la commune de Beauzelle (31)

Le conseil municipal de Beauzelle a entériné le principe d’une étude visant à requalifier le centre-bourg : quel est l’enjeu ?

Je ne veux pas que Beauzelle soit deux villes en une, avec d’un côté de la route de Grenade une ville très horizontale, pavillonnaire, et de l’autre une ville plus verticale. Pour créer du lien entre les deux, l’idée première était de se raccrocher à un besoin évoqué depuis bien longtemps : refaire la mairie, qui est l’ancienne école de Beauzelle. Oui, nous referons la mairie, mais ce sera dans le cadre d’un projet plus large. Les usages et les attentes changent : la mairie et la poste ne sont plus les raisons premières pour lesquelles les habitants viennent dans le centre-bourg.

Plus qu’un projet de ville, c’est un projet de vie que nous devons inventer pour tous les Beauzellois.

Patrice Rodrigues, maire de Beauzelle

Photo de Patrice Rodrigues, maire de Beauzelle

Vous évoquez le changement des usages des habitants, de quoi s’agit-il ?

On ne peut repenser le centre-bourg sans interroger les manières de vivre des habitants et les attentes des commerçants. Ce projet devra faire émerger des pistes pour que les habitants du quartier d’Andromède contribuent à une vitalité nouvelle du centre-bourg. Créer du lien social et favoriser les rencontres entre habitants sera au cœur du projet, tout comme les modes de transport doux. Le centre-bourg de demain devra être plus identifié. Bien plus qu’un projet de ville, c’est un projet de vie que nous devons inventer pour tous les Beauzellois.

Vous portez cette ambition, maintenant il importe qu’elle soit partagée par tous. Comment allez-vous avancer ?

C’est un projet au long-court qui devrait aboutir d’ici 2030. Il nous conduira à questionner le foncier, les équipements, les usages puis à proposer au conseil municipal des scénarios… Nous allons déjà présenter l’ambition à tous les agents municipaux de manière à ce qu’ils soient pleinement acteurs, puis lancer un projet avec les parties prenantes que sont les associations, la métropole, l’Etat et bien évidemment les habitants. La crise covid-19 a changé bien des habitudes dans le centre-bourg, où le tabac s’est diversifié pour proposer d’autres services. Nous allons intégrer pleinement les usages des néo-Beauzellois et repenser ce que la commune propose. Beauzelle a beaucoup d’atouts à faire valoir, à nous de les mettre en lumière d’une nouvelle manière.

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier