Projet urbain et performance énergétique - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Projet urbain et performance énergétique

Projet urbain et performance énergétique

Face à un développement important des aires urbaines et des enjeux forts de maîtrise de la gestion des ressources notamment énergétiques dans les projets d’aménagement, des interrogations subsistent : Quels sont les liens entre ces formes urbaines et leurs impacts environnementaux et énergétiques ? Comment évaluer et « optimiser » ces performances énergétiques pour produire des îlots ou des quartiers durables ?

Le projet Multiplicités, engagé depuis septembre 2015 par le Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA), l’Institut de la Ville (IdV), l’Ecole Européenne de l’Art et des Matières (EEAM) et l’aua/T, apporte une contribution prospective au renouvellement et à l’aide à la conception des zones urbaines, à partir d’une approche énergétique, focalisée sur les formes construites et leur matérialité, à trois échelles spatiales imbriquées : le quartier urbain, le bâtiment et le matériau.

A cette fin, un atelier participatif « Production de projets urbains » s’est tenu à l’aua/T le 24 novembre 2016 afin d’engager une réflexion collective sur l’évolutivité de la forme urbaine dans les quartiers, avec la performance énergétique comme fil rouge.
Architectes, urbanistes, aménageurs, promoteurs, acteurs de l’énergie se sont retrouvés pour partager ensemble sur les leviers urbains a priori les plus pertinents en la matière et imaginer les évolutions possibles des trois quartiers sélectionnés :
– Immeuble continu sur îlot fermé (quartier Belfort),
– Pavillonnaire semi-continu (Cité des Castors quartier Bagatelle),
– Pavillonnaire continu sur îlot ouvert (quartier Château de l’Hers).

Les résultats de ce travail vont faire l’objet de modélisations qui permettront d’évaluer a posteriori les choix et critères retenus en séance. Un deuxième atelier participatif est proposé début 2017 pour partager cette évaluation et poursuivre cette réflexion étroite chercheurs – acteurs.

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier