Quartiers prioritaires : chiffres clés sur la mobilité résidentielle des allocataires de Haute-Garonne - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Quartiers prioritaires : chiffres clés sur la mobilité résidentielle des allocataires de Haute-Garonne

L’AUAT et la Caf de Haute-Garonne partagent des chiffres clés sur les pratiques de mobilité résidentielles des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Quartiers prioritaires : chiffres clés sur la mobilité résidentielle des allocataires de Haute-Garonne

L’AUAT et la Caf de Haute-Garonne partagent des chiffres clés sur les pratiques de mobilité résidentielles des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Entre 2016 et 2018, la population totale des allocataires résidant dans les 19 QPV de la Haute-Garonne s’est renouvelée d’un peu plus du tiers, par le jeu des emménagements et des déménagements.

Cette mobilité est d’abord le fait des allocataires âgés de moins de 35 ans. Ils représentent près d’un entrant sur six et près de la moitié des sortants. Si les familles et les personnes vivant seules s’installent en proportion égale, les premières déménagent moins. Les allocataires qui déménagent ont aussi un niveau de revenu un peu plus élevé.

Quitter ou rester dans son QPV renvoie à des réalités hétérogènes liées souvent aux trajectoires familiales et professionnelles, quand elles ne sont pas imposées par des opérations de restructuration du parc de logements.

Profils des QPV de Haute-Garonne

Certains QPV se prêtent plus que d’autres à l’accueil de ces parcours de vie selon les singularités des mobiles concernés (jeunes, monoparents, familles avec enfant(s)…). Dotés principalement de petits logements, les QPV des Arènes, de Rangueil et des Pradettes à Toulouse sont des quartiers d’accueil de courte durée des étudiants et des jeunes actifs. A l’inverse, ceux de Val d’Aran – Poitou – Pyrénées, d’Empalot, du Grand Mirail, de La Gloire, de Barradels, de Cépière Beauregard, d’En Jacca, de Bourbaki, de Vivier Maçon, de Saint – Exupéry et de Négreneys sont dotés d’un parc de logements davantage propice à l’emménagement sur le long terme.

Infographie sur la mobilité résidentielle des allocataires des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) en Haute-Garonne / 2016-2018

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier