Collectivités : des outils pour s’adapter au changement climatique 
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Collectivités : des outils pour s’adapter au changement climatique 

L’AUAT accompagne ses collectivités membres en mettant à leur disposition des ressources pour s’informer sur la réalité du changement climatique et agir, à l’échelle de leurs territoires. Revue des outils et publications mis à disposition.

Collectivités : des outils pour s’adapter au changement climatique 

L’AUAT accompagne ses collectivités membres face aux réalités du changement climatique. Elle met aussi à disposition de tous des ressources et des outils pour comprendre les phénomènes à l’œuvre et agir pour le climat. Revue de ces leviers qu’offre l’urbanisme, que l’on soit une petite commune ou un EPCI.

Amplification des canicules, pluies plus intenses, craintes sur la survenue d’une crue centennale… Les collectivités sont appelées à agir sans attendre les manifestations croissantes du changement climatique. Grâce aux exercices de planification, elles peuvent augmenter leur mobilisation en activant des leviers en matière de bâtiment, d’équipements, de politique de déchets ou encore de transports collectifs. Pour les y accompagner, les agences d’urbanisme mettent à leur disposition des outils et des ressources.

Aider les collectivités à comprendre le changement climatique

Fin 2020, l’AUAT a contribué au Kit des données clés de l’adaptation publié par l’ADEME. Celui-ci est destiné aux petites communes comme aux EPCI. Il intéressera directement les chargés de mission climat des collectivités, les bureaux d’étude et les agences d’urbanisme.  

Le kit livre les éléments de connaissance pour comprendre le contexte climatique au plan mondial et local. Types de climat existants, fréquence et intensité des vagues de chaleur, précipitations moyennes, taux d’enneigement… Le kit donne à voir comment ces facteurs ont évolué depuis une cinquantaine d’années. Il dessine aussi les perspectives en la matière, pour envisager des actions préventives et curatives. Doté d’un volet opérationnel, ce kit aidera les collectivités à intégrer l’enjeu de l’adaptation climatique aux exercices de planification.  

Comprendre le phénomène des îlots de chaleur urbain 

L’AUAT propose une publication utile pour cerner efficacement le phénomène d’îlot de chaleur urbain. Celui-ci dépend des conditions climatiques d’un territoire (températures, régime de vent, humidité…) et de la morphologie de la ville. Une carte interactive donne aussi des indications sur les températures en journée et la nuit. 

Un atlas climatique – résultant des travaux MApUCE – délivre également une série d’indicateurs pour, par exemple, étudier l’installation d’îlots de fraîcheur. Il donne ainsi à voir, par communes de Toulouse Métropole :  

  • Les zones climatiques locales, représentant différents comportements climatiques observables selon la morphologie urbaine des quartiers ;
  • Les types de situations météorologiques, qui apportent des informations supplémentaires par rapport à des données météorologiques moyennées ; 
  • Les niveaux de stress thermique diurne, qui impacte fortement le confort des citadins la journée ; 
  • Les températures de l’air nocturne, qui influencent la capacité des bâtiments à se refroidir pendant la nuit et donc la santé des habitants

Bâtir une trame verte et bleue pour rafraichir la ville 

Les projets d’aménagement et les exercices de planification peuvent d’autant mieux intégrer les capacités de rafraichissement de la trame verte et bleue, si celle-ci est identifiée. C’est l’enjeu de l’approche éco-paysagère développée par l’AUAT depuis 2014. Destinée initialement à maintenir et développer la biodiversité, la trame verte et bleue apporte de nombreux autres bénéfices aux territoires. Elle permet par exemple de s’adapter aux hausses de températures liées aux vagues de chaleur et au phénomène d’îlot de chaleur urbain.  

Complémentaires des connaissances sur les espaces de nature remarquables (espaces classés, inventoriés par les services de l’Etat), les indices de potentialité écologique permettent d’identifier des enjeux autour de réservoirs potentiels de biodiversité ou de continuités écologiques sur un territoire. Ils proposent une vision globale du fonctionnement écologique des milieux naturels ! Ces indices mettent ainsi en exergue le rôle favorable, parfois prépondérant, de la nature dite « ordinaire », y compris au sein de la ville. Cette méthodologie a démontré son caractère pré-opérationnel dans la traduction locale des enjeux et des projets de trame verte et bleue.  

Agir pour le climat avec l’urbanisme  

Plusieurs leviers sont aujourd’hui mobilisables pour adapter le projet de territoire aux enjeux climatiques, dès l’amont des projets d’aménagement. Favoriser la végétation, la place de l’eau, travailler les formes urbaines et les bâtiments au regard de paramètres climatiques (ensoleillement, vent…) ou encore se pencher sur la nature des matériaux et leur albédo … Retrouvez ces pistes détaillées dans la publication AUAT « Quels leviers pour réduire l’îlot de chaleur urbain ».  

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier