Logements neufs : la reprise se fait attendre dans l’aire d’attraction de Toulouse
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Logements neufs : la reprise se fait attendre dans l’aire d’attraction de Toulouse

Logements neufs : la reprise se fait attendre dans l’aire d’attraction de Toulouse

L’observatoire partenarial de l’habitat de l’AUAT partage les dernières tendances en matière de construction neuve de logements. La reprise, observée à l’échelle nationale, se fait toujours attendre dans l’aire d’attraction de Toulouse.

Après le fléchissement pré-électoral constaté dès 2018 et une année noire pour la construction en 2020, la reprise peine à s’amorcer dans l’aire d’attraction toulousaine. Un rebond est pourtant constaté au niveau national ! Conséquence : les stocks de logements neufs s’amenuisent et les prix continuent de monter. Cette tendance constitue un facteur d’incertitude pour le secteur, alors que le territoire est historiquement très dynamique en matière de construction.

13 870 logements autorisés en 2021 dans l’aire d’attraction de Toulouse

2021 a vu autoriser seulement 13 870 logements neufs : un résultat inférieur à celui de 2019 et en stagnation par rapport à 2020. Avec 9,5 logements autorisés pour 1 000 habitants, l’aire de Toulouse se classe néanmoins au deuxième rang parmi les grandes aires d’attractions françaises. Elle est surclassée par Rennes (13,5 logements pour 1 000 habitants), mais au même niveau que Bordeaux et Montpellier. Les faibles volumes de permis de construire accordés sur le territoire ces deux dernières années viennent donc prolonger une dynamique baissière à l’œuvre depuis 2018. L’aire d’attraction enregistre ses résultats les plus faibles depuis près de 10 ans.

Construction neuve : une reprise plus forte sur les pourtours de l’unité urbaine de Toulouse

En 2020, le volume global d’autorisations de l’aire d’attraction avait été soutenu par le bon résultat de la ville-centre (38 % du total à Toulouse). Celui des autres communes – en et hors unité urbaine – était en recul par rapport aux années précédentes.

En 2021, l’évolution notable vient de l’augmentation des autorisations délivrées dans les communes de l’aire d’attraction autres que Toulouse, en particulier de celles situées hors unité urbaine. Avec près de 3 900 logements autorisés (28 % du total), ces communes ont en effet enregistré leur meilleur résultat, en part comme en volume, sur la période de référence (2012-2021). Ceci s’explique notamment par la montée en volume depuis quelques années de communes situées en frange de l’unité urbaine toulousaine, dans le Frontonnais, le Sicoval ou le Muretain notamment.

Carte représentants les logements autorisés en 2021 dans l'aire d'attraction de Toulouse

Consulter la publication de l’observatoire partenarial de l’habitat « Logements neufs : la reprise se fait attendre dans l’aire d’attraction toulousaine »

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier