Première édition de l’observatoire du logement étudiant
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Première édition de l’observatoire du logement étudiant

L’AUAT publie une première synthèse sur l’offre en résidences étudiantes au sein de l’aire métropolitaine de Toulouse. Il s’agit de la première mise en œuvre de l’observatoire territorial du logement étudiant (OTLE), mené à l’échelle de 14 intercommunalités. 

Première édition de l’observatoire du logement étudiant

L’AUAT publie les enseignements tirés de la première mise en œuvre de l’observatoire territorial du logement étudiant (OTLE). Cet exercice a été mené à l’échelle de 14 intercommunalités de l’aire métropolitaine de Toulouse. 

L’attractivité des sites universitaires et l’insertion des étudiants dans la société représentent aujourd’hui des enjeux clés pour les collectivités. Dans ce contexte, les besoins d’expertise sur le logement étudiant ont conduit à la création des OTLE au niveau national et ceci sous l’impulsion du réseau des associations de collectivités pour l’enseignement supérieur et la recherche (AVUF, AdCF, France Urbaine, Fnau, Conférence des présidents d’université).  

A l’échelle toulousaine, l’OTLE a été initié par l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées (UFTMIP) et l’AUAT (coordinateur technique de l’observatoire). Il est accompagné par différents partenaires dont l’association du Dialogue métropolitain de Toulouse, le Crous ou encore la Caisse des Dépôts. 

Les 14 intercommunalités de l’OTLE  

Toulouse Métropole  
CA du Sicoval  
CA Tarbes-Lourdes Pyrénées 
CA de l’Albigeois  
CA Carcassonne Agglo  
Rodez Agglomération  
CA Castres-Mazamet  
CC Grand-Figeac  
CA Grand Cahors  
CA Grand Auch Coeur de Gascogne  
CA Grand Montauban  
CA Pays Foix Varilhes  
CC Millau Grands Causses  
CC Coeur et Coteaux du Comminges  

Périmètre de l'observatoire du logement étudiant et liste des 14 intercommunalités concernées.

32 000 logements étudiants recensés 

L’observatoire recense et qualifie l’offre de logements dédiés aux étudiants au sein de résidences. 32 000 places sont ainsi référencées dans plusieurs catégories de structures : les résidences traditionnelles – cité U, les résidences Crous, les résidences gérées par les bailleurs sociaux, les résidences services privées, les foyers publics / privés, les résidences école, les internats et les FJT – Résidences habitat jeunes. Pour chacune de ces catégories, le recensement de l’offre est complétée par un renseignement du coût du logement via un inventaire des niveaux de redevances. 

Inventaire des niveaux de redevances des logements étudiants pour les 14 intercommunalités de l'observatoire

L’OTLE livre une photographie de la population étudiante et de son évolution à la hausse (+ 15%, soit 18 000 étudiants de plus entre la rentrée 2018-2019 et la rentrée 2012-2013). Une distinction est opérée entre les territoires du lieu d’étude et les territoires de vie, lorsque ceux-ci diffèrent. Ainsi, Toulouse Métropole compte environ 83 000 étudiants vivant de façon régulière sur son territoire parmi les 115 000 inscrits, soit plus de 32 000 étudiants provenant des territoires et intercommunalités voisines, habitant parfois encore au domicile de leurs parents.  

Des synthèses du logement étudiant par intercommunalités 

Des présentations synthétiques sont réalisées pour 14 intercommunalités : caractérisation de la population étudiante et notamment des étudiants bénéficiant d’une aide au logement, recensement de l’offre en résidences étudiantes etc. L’éventail de places proposées par territoire est également détaillé, tout comme les redevances minimales et maximales par type de logement. Deux cartographies complètent chaque fiche d’intercommunalité pour localiser résidences. 

Exemple de la Communauté d’agglomération de Tarbes-Lourdes Pyrénées 

Les logements étudiants de la communauté d'agglomération de Tarbes-Lourdes Pyrénées

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier