Patrimoine architectural : les 5 composantes de l’identité de Toulouse - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Patrimoine architectural : les 5 composantes de l’identité de Toulouse

L’AUAT a recensé 5 types de bâtiments ou d’ensembles architecturaux toulousains. Cette nomenclature du patrimoine, développée pour deux secteurs de la ville, vise à alimenter les projets d’urbanisme tout en mettant en valeur des éléments identitaires désormais bien identifiés.

Patrimoine architectural : les 5 composantes de l’identité de Toulouse

L’AUAT a recensé 5 types de bâtiments ou d’ensembles architecturaux à Toulouse. Cette nomenclature du patrimoine, développée pour deux secteurs de la ville, vise à alimenter les projets d’urbanisme tout en mettant en valeur des éléments identitaires désormais bien identifiés.

Conforter l’identité de la ville est un axe premier du projet urbain toulousain et valoriser les patrimoines en fait partie. C’est pourquoi la collectivité a confié à l’AUAT la création d’une nomenclature et un recensement des ensembles patrimoniaux ordinaires, des bâtiments remarquables et le patrimoine du 20ème et 21ème siècle, ainsi que les cœurs d’îlots naturels et le patrimoine paysager. Ce recensement a été déployé sur les secteurs 2 (Saint-Cyprien) et 5 (Saint-Michel) de la commune de Toulouse. Il est appelé à être réutilisé dans d’autres secteurs de la ville.  

5 typologies en ressortent et son présentées dans ce support synthétique : chacune est présentée factuellement (caractéristiques, matériaux, etc.) et chaque bâti se voit associé un degré de protection stricte (niveau 1) ou ouvrant des possibilités d’évolution maîtrisées (niveau 2).

1. La toulousaine, emblématique de l’identité de la ville 

maison toulousaine

Sans surprise, la maison toulousaine fait partie des 5 typologies identifiées. Alignées à l’origine le long des faubourgs, les toulousaines ont été construites en briques foraines sur des parcelles agricoles en longueur, du milieu du 18ème jusqu’au milieu du 20ème siècle. Elles occupent tout l’alignement à la rue et libèrent un grand jardin à l’arrière historiquement dédié au maraîchage. Bâties en un seul tenant en rez-de-chaussée, avec un toit à deux pentes et au faîte parallèle à la façade, elle mesure en général 8 mètres de profondeur.  

2. Les immeubles traditionnels de Toulouse

Les immeubles traditionnels de Toulosue

Inscrits le long des voies et mitoyens, les immeubles traditionnels disposent d’ouvertures organisées en travées régulières sur un plan symétrique. Ils intègrent une grande ouverture pour la commercialisation. Edifiés en briques et enduits, ils varient en décoration selon leur qualité de construction.

3. Les maisons de caractère

Les maisons de caractère de Toulouse

Apparues entre 1860 et 1940, les maisons dites de caractère ont pris la suite des toulousaines. Elles sont construites en retrait de la rue. Elles occupent une faible partie de la parcelle et créent un jardin ou une cour à l’avant et un jardin à l’arrière. Leurs façades pignon éclairent l’édifice jusqu’aux combles qui deviennent habités.

4. le patrimoine du 20ème siècle

Le patrimoine du 20ème siècle de Toulouse

Les édifices recensés comme patrimoine du 20ème siècle sont majoritairement positionnés en front de rue. Caractérisés par une hauteur supérieure aux édifices antérieurs, ils mettent en valeur des compositions géométriques fortes. Béton enduite, briques de parement, céramiques, murs rideaux… Leurs caractéristiques morphologiques peuvent dépendre d’innovations ou d’expériences structurelles.

5. Les ensembles urbains

La typologie des ensembles urbains de Toulouse réunie quatre familles :

  • les entrées sur le secteur patrimonial remarquable : la place extérieure Saint-Cyprien, la place du Fer à cheval, la place Lafourcadel ,
  • les places de la Patte d’Oie, du Ravelin et du Busca (en illustration ci-dessus)
  • les ensembles bâtis de Casselardit et les ensemble d’immeubles du quartier de l’Hers
  • Les cités jardins de Fontaine-Lestang, de Limayrac et du Pont des demoiselles

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier