Une nouvelle source d'information pour la connaissance de la mobilité - AUAT
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Une nouvelle source d’information pour la connaissance de la mobilité

Une nouvelle source d’information pour la connaissance de la mobilité

L’aua/T a récemment participé à un groupe de travail de la Fnau sur les nouvelles sources de données mobilité issues des opérateurs téléphoniques.
Les analyses menées sur les données de mobilité permettent à la fois de mieux connaître quantitativement et qualitativement les déplacements sur nos territoires et de proposer des solutions de transport efficaces.

La connaissance complexe de ces mobilités urbaines s’appuie aujourd’hui majoritairement sur la réalisation et l’analyse d’Enquêtes Ménages Déplacements (EMD), ainsi que sur des comptages ou enquêtes spécifiques. Plus récemment, des données non dédiées initialement à l’analyse des déplacements donnent un espoir pour compléter la connaissance de nos mobilités. Il s’agit notamment des relevés GPS et des informations des téléphones mobiles.

Si les EMD nous donnent des photos espacées dans le temps des pratiques de déplacements (tous les 10 ans), des profils et des comportements, les données téléphoniques et GPS offrent grâce aux charges observées sur les réseaux de téléphones mobiles, redressées avec les données de population, un grand volume de données de flux et d’occupation des territoires sur des périodes récentes, avec une actualisation régulière possible.

Ces données n’ont pas encore la richesse des méthodes traditionnelles sur l’analyse des usages, des motifs, des modes… Mais il est possible d’envisager une amélioration de ces démarches grâce au croisement de ces données téléphoniques avec des informations géographiques et socio-démographiques. L’occasion, peut être à terme, de remplacer totalement ou en partie les EMD, actualisables seulement sur de longues périodes, pour l’observation d’un phénomène si fluctuant que la mobilité urbaine.

Les courtes expérimentations menées aujourd’hui par les agences d’urbanisme offrent une meilleure compréhension du réel apport de ces données, et montrent qu’elles permettent une quantification intéressante des déplacements, mais pas leur qualification.
Néanmoins, les perspectives sur l’aspect qualitatif sont nombreuses et amélioreraient nos connaissances. Des recherches sont menées sur ces sujets en laboratoires de recherche, comme le SET (Laboratoire Systèmes et Transports) de l’Université Technologique de Belfort-Montbéliard et semblent prometteuses pour les années à venir, même s’il reste encore un enjeu sur le coût de ces méthodes.

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier