Occupation des sols : la nomenclature des décrets sur le ZAN appliquée à l’Occitanie
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Occupation des sols : la nomenclature des décrets sur le ZAN appliquée à l’Occitanie

Occupation des sols : la nomenclature des décrets sur le ZAN appliquée à l’Occitanie

L’AUAT publie une cartographie de la région Occitanie passée au crible de la nouvelle nomenclature catégorisant les types de surfaces artificialisées et non artificialisées. Revue des principaux enseignements d’un exercice permis grâce à l’outil OCS GE.

Dans la foulée des premiers décrets d’application de la loi Climat et résilience, l’AUAT a intégré la nouvelle nomenclature des types de surface pour les projets engagés dans l’aire métropolitaine de Toulouse. L’outil OCS GE (Occupation des sols à grande échelle) permet ainsi de générer un portrait de territoire, ici de l’Occitanie.

La représentation générée s’appuie sur deux dimensions permettant de classer le territoire en fonction de sa couverture (ce qui recouvre le sol) ou en fonction de son usage (description de la manière dont les sols sont utilisés par les activités humaines).

Représentation de l'occupation des sols en Occitanie réalisée par l'AUAT grâce à l'outil OCS GE

Télécharger la cartographie de l’Occitanie réalisée avec l’outil OCS GE (32 mo)

6,7% d’espaces artificialisés en Occitanie

La région Occitanie est dominée par les espaces agricoles et sylvicoles qui représentent respectivement 45,3% et 37% du territoire. Les terres agricoles sont principalement localisées dans la plaine de la Garonne et les coteaux de Gascogne, le sillon audois, les plaines du littoral mais aussi dans le Massif central.

Les boisements sont présents sur tout le territoire. Les grands espaces sylvicoles se situent principalement dans le massif pyrénéen, le Massif central et leurs contreforts.

Les espaces artificialisés représentent 6,7% du territoire, et sont localisés autour des métropoles et du littoral. Cependant, la finesse de l’OCS GE permet de mettre en exergue le mitage des espaces agro-naturels par l’urbanisation.

Couverture nationale de l’OCS GE en 2024

L’IGN, accompagné du CEREMA et l’IRSTEA, ont amélioré la méthode de production au moyen de techniques d’intelligence artificielle. Ces automatisations ont permis de réduire les coûts et délais de production. L’OCS GE nouvelle génération proposera une couverture nationale, pour deux millésimes, en 2024.

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier