Tour d’horizon des mobilités dans l’aire d’attraction toulousaine
Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
AUAT

Tour d’horizon des mobilités dans l’aire d’attraction toulousaine

L’AUAT publie l’observatoire des déplacements de l’aire d’attraction toulousaine. Voitures, transports en commun, vélos, avions, parkings.

Tour d’horizon des mobilités dans l’aire d’attraction toulousaine

Voitures, transports en commun, vélos, avions, parkings… L’observatoire des déplacements de l’AUAT livre des chiffres clés sur l’aire d’attraction de Toulouse. Une mine d’informations sur les habitudes de mobilité des habitants et les équipements de transport mis à leur disposition.  

Le partenariat Camino-t se poursuit. Collectivités, autorités organisatrices, gestionnaires d’infrastructures et transporteurs produisent, avec l’AUAT, un nouvel état des lieux des déplacements dans l’aire toulousaine pour rendre compte des évolutions, années après années. 

La voiture, principal mode de transport entre intercommunalités de l’aire toulousaine 

60 à 92% des déplacements domicile-travail des habitants des intercommunalités sont réalisés en voiture. Les déplacements en transports en commun ont donc encore une marge de progression importante : ils atteignent 10% des flux d’échanges pour le Sicoval et la métropole toulousaine, c’est-à-dire depuis ou vers l’intercommunalité. Cette part atteint néanmoins 21% pour les déplacements internes à Toulouse Métropole, pour des flux très conséquents. 

Un trafic en baisse sur l’ensemble des modes de transport à Toulouse

La publication de l’observatoire recense, cartes et infographies à l’appui, la chute généralisée de la fréquentation de tous les modes de transport, en lien avec la crise covid-19. Le trafic sur les autoroutes autour de Toulouse a ainsi baissé de 13 à 20%. Dans le ciel, avec – 67% de transports de passagers et -20% pour l’activité de fret, le transport aérien depuis l’aéroport de Toulouse Blagnac a aussi été fortement impacté. Même constat pour les gares de l’aire toulousaine, qui ont connu des baisses pouvant aller jusqu’à 40%. Le transport par cars privés venant ou partant de Toulouse a également fortement baissé. Pour les transports en commun, les tendances 2021 permettent néanmoins d’être optimistes !

Zoom sur les parkings-relais

L’observatoire témoigne aussi de la progression des parkings-relais, créés pour favoriser l’usage des transports en commun. En 2020 étaient recensés 17 parkings-relais fournissant 8130 places de stationnement en rabattement sur le réseau Tisséo et 26 parkings en rabattement sur une gare SNCF, soit 2510 places de stationnement. 

Parking-relais Toulouse métropole

L’autopartage est également en plein essor. En 2020, le service Citiz mettait à disposition 64 véhicules dans 22 stations de Toulouse et Ramonville. Le nombre d’abonnés est en constante évolution : 4 977 en 2020 contre 1580 en 2015, soit +210 %. Depuis 2016, le service Citiz est complété par l’offre en libre service Yea!. Dans l’ensemble, les deux services d’autopartage sont de plus en plus sollicités +56 % d’utilisateurs depuis 2018. 

Découvrez l’intégralité des chiffres clés concernant les autres modes de mobilité : trafic aérien, transports urbains et interurbain, covoiturage, vélo ainsi que l’état des lieux du stationnement et de l’accidentologie.  

Partager  :

commerce
économie
habitat
environnement
population
mobilités
foncier